Institut National des Aidants

La définition de l’aidant est apparue avec la loi sur le handicap en 2005.

Aujourd’hui on considère qu’un salarié sur cinq est aidant (maladie, handicap, dépendance) Demain ce sera un sur quatre.

Le mot de l’expert

Ainsi, dès le 1er janvier 2020 toute personne » aidant  » pourra partir de son entreprise sous 24 heures avec ce nouveau congé rémunéré en y ajoutant des dons de RTT, des dons de congés, voire un CESU RH qui équivaut à 1830 euros net de charge et d’impôt.

L’entreprise sera donc impactée par bon nombre d’absences non prévisibles, et ce à tout niveau hiérarchique.

De plus certains salariés étant aidants depuis de nombreuses années (ex : handicap) ils peuvent anticiper leur départ à partir du 1er janvier 2020.

L’entreprise doit donc urgemment mobiliser toutes ses ressources sur ce sujet :

​RH, Mission Handicap, QVT (Qualité de vie au Travail), RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), conciergerie, médecine du travail, assistante sociale…

Le mot du président

Olivier Calon

Bonjour à tous.
En matière de gouvernance publique, les comités départementaux des citoyens et de l’autonomie (CDCA) ont été instaurés dans le cadre de la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement. Personnellement, je suis entré dans celui des Yvelines, qui mène un travail tout à fait constructif. Ces comités départementaux rassemblent les personnes âgées de plus 60 ans, ainsi que les personnes handicapées. Ils rendent un avis consultatif sur divers sujets les concernant et participent directement au débat public. Par exemple, nous sommes consultés sur le plan régional de santé ou sur le schéma d’autonomie départemental.Je crois que les CDCA mériteraient davantage d’audience dans le débat public, surtout à l’heure où nous sommes en train de renouveler nos mandats. Par ailleurs, je suis vice-président du Corerpa qui s’occupe des personnes âgées et des retraités d’Île-de-France. Notre conseil d’administration réunit deux personnes de chaque département francilien, et nous représentons 2,450 millions de personnes âgées de plus de 60 ans. Cette nouvelle gouvernance se met donc véritablement en place, mais elle n’est pas encore vraiment connue. 

La cartographie des différentes instances mériterait d’être mise en valeur. Grâce à ces différentes instances, nous avons sensibilisé les députés et les sénateurs et avons obtenu une nouvelle loi sur la reconnaissance des aidants. Elle concerne 11 millions de personnes. En outre, le plan Agir pour les aidants a été lancé pour trois années. Bien que mis à mal par la crise sanitaire, il continue à se mettre en place sur la base de ses 17 dispositions. Le 7 août 2020, la 5e branche de la Sécurité sociale a été votée. Pour trouver son financement, nous avons créé l’association I.N.D.A. afin de participer au débat public relatif à la loi et au plan Agir pour les aidants. N’oublions pas, en effet, que les 11 millions de personnes aidantes contribuent à la réalisation d’économies massives en direction des personnes aidées. Nous nous réjouissons aussi de la mise en place du nouveau congé de proche aidant rémunéré, en vigueur depuis le 1er octobre 2020. Des accords de branche sont en train d’être signés ; ils seront particulièrement novateurs pour les personnes concernées par les questions de handicap. Nous prodiguons enfin de nombreuses formations pour les élus des conseils municipaux pour accompagner sur le terrain la concrétisation des dispositions de la loi.

Olivier Calon